mercredi , 12 décembre 2018
Dernières nouvelles

Windows fête ses 30 ans : bon anniversaire !

Windows, le système d’exploitation PC fête aujourd’hui ses 30 ans!

C’est en effet le 20 novembre 1985 que Microsoft lançait Windows 1.0. Un lancement non sans difficultés à l’époque.

Dans le début des années 1980, Microsoft est surtout connu pour son système d’exploitation MS-DOS.

Mais MS-DOS est un système d’exploitation austère et peu intuitif tout en ligne de commandes.

Microsoft initie dès 1982 un projet pour développer une interface graphique. Ce projet est nommé en interne « Interface Manager ».

Tout commence à Palo Alto pour Windows, où Microsoft, comme Apple, s’inspirent des travaux de Xerox sur l’interface graphique : proche partenaire d’Apple à l’époque, Microsoft se met d’accord avec la firme à la pomme pour que l’interface graphique de Windows soit différente de celle du Macintosh et qu’elle ne sorte pas avant 1983.

Mais en coulisses, Microsoft s’active pour négocier avec Xerox une licence lui permettant de concevoir une interface graphique.

Microsoft lance le travail sur Windows en 1982 avec une vingtaine de développeurs, la sortie de Windows 1.0 vient le 20 novembre en 1985.

Une version initiale de Windows qui faisait de la souris un accessoire roi et demandait deux lecteurs de disquettes double-face et 256 kilooctets de mémoire vive. Mais Microsoft recommandait 512 kilooctets de mémoire vive et un disque dur.

Le prix de ce premier Windows était affiché à 99 dollars. On retrouvait déjà dans ce Windows des applications connues encore aujourd’hui : Write (le mini-traitement de texte) et Paint, mais aussi le bloc-notes ou l’horloge. Ce Windows 1.0 a failli s’appeler Interface Manager c’est bien parce qu’il s’agissait d’une extension graphique de MS-DOS qui, lui, est toujours requis pour opérer.

Windows 1.0 ne rencontre pas un grand succès.

De cette version 1.0 de Windows à Windows 10, la toute dernière version du système d’exploitation PC de Microsoft en date, trente années se sont donc écoulées. Avec quelques versions majeures ou incontournables de Windows comme Windows 3.1, Windows 95, Windows 2000, Windows XP ou Windows 7 évidemment.

Des versions qui ont conservé certains des fondamentaux de Windows 1.0 : le pointeur de la souris, les menus, les icônes, les boîtes de dialogue ou même les petits logiciels que nous évoquions plus haut et si nous avons parlé du bloc-notes et de Paint, comment ne pas évoquer le Solitaire !

Joyeux anniversaire Windows !

Windows 1

Windows 1.0 (novembre 1985)

C’est en l’an de grâce 1985 qu’on assiste à la naissance de Windows. En réalité cette V1 s’apparente plus à une interface graphique pour DOS qu’un véritable OS à part entière.

L’arrivée de la souris et des fenêtres à l’origine du nom du système rendent le tout nettement plus accessible. L’affichage reste rudimentaire, mais on y trouve déjà quelques classiques comme paint, notepad, la calculatrice ou l’horloge.

Windows 2.0 (1988)

Windows 2.0 arrive à peine 2 ans après Windows 1. Les fenêtres peuvent maintenant se chevaucher, les icônes font leur apparition, et le système gère une quantité plus importante de mémoire vive. La version dédiée aux processeurs i386 prend en charge une nouveauté clés comme le multitâches des applications DOS.

Windows 3 (octobre 1990), puis 3.1 et 3.11

Avec Windows 3 l’interface graphique subit un véritable lifting. Toujours pas de barre des tâches ni de menu démarrer, mais le système sait désormais exploiter les cartes vidéos 256 couleurs ! Côté RAM Windows 3 gère 16 Mo de mémoire vive contre 1 Mo avec la version la plus aboutie de Windows 2.

Windows 95 (1995)

En 1995, Windows fera sa petite révolution. Le fameux menu Démarrer et la barre des tâches font leur première apparition, et l’interface graphique commence à ressembler à celle de nos machines actuelles. Le système est un hybride 16/32 bits, il est multitâche. Autre changement concret pour l’utilisateur : plus besoin de batailler pour nommer ses dossiers ou ses fichiers : il est maintenant possible d’utiliser 250 caractères… contre 8 auparavant. Et puisqu’on en parle, lorsque vous supprimez des fichiers par mégarde, vous pouvez les récupérer dans la corbeille, une autre nouveauté majeure. Windows 95 est aussi le premier système d’exploitation Microsoft qui permet d’éteindre son ordinateur, ou premier système tout court qui doit être éteint en cliquant sur « Démarrer ».

Windows 98 et 98 SE (1998-1999)

En plus d’intégrer les innovations des dernières versions de Windows 95, Windows 98 prend le tournant d’Internet. Pour la première fois, Internet Explorer 4.0 est intégré nativement dans un système d’exploitation commercial, ce qui déclenchera des procès pour concurrence déloyale. Pour Microsoft, il s’agit d’une composante indissociable du système. Le moteur de rendu d’Internet Explorer est utilisé pour l’affichage du poste de travail, ou le fameux Active Desktop particulièrement instable qui permettait d’afficher une page Web sur le bureau et quelques widgets.

Windows Millennium Edition

La relève pointe le bout de son nez en septembre 2000. Sorte de bouche-trou entre la série Windows 9x et Windows 2000, Windows Millennium restera surtout dans les mémoires pour… son incroyable instabilité (lui aussi !). Si ce système est celui de trop pour la branche 9X, il a au moins l’avantage de servir de laboratoire pour Windows XP.

Windows 2000

Basé sur un noyau NT en version 5.0, Windows 2000 inaugure une interface graphique légèrement remaniée par rapport à NT 4.0 qu’on retrouve également dans Windows Me. Mais à l’inverse de ce dernier, Windows 2000 est réputé pour sa stabilité. Que ce soit avec les déclinaisons professionnelle ou Serveur, Windows 2000 trouve une place de choix en entreprise grâce à l’intégration de l’annuaire Active Directory, son serveur Web intégré, ou Terminal Server qui permettait d’ouvrir une session à distance. De plus le système gère 1 Go de mémoire vive, fonctionne avec plusieurs processeurs, et intègre pour la première fois Internet Explorer 5.

Windows XP

Sorti en 2001, Windows XP fût incontestablement l’un des systèmes d’exploitation Microsoft les plus réussis et apprécié. Basé sur le noyau de Windows 2000 et enfin totalement débarrassé de l’antique MS-DOS, Windows XP est réputé pour sa stabilité.
Mais Windosw XP marque aussi un tournant sur le plan graphique. Fini les uniques tons gris austères : l’interface graphique revue en profondeur ajoute une touche de couleur. Par défaut le bouton démarrer vert est accolé à une barre des tâches de couleur bleue. Au besoin un système de personnalisation avancé permet d’utiliser les thèmes de son choix

Windows Vista

Sorti en février 2007, Windows Vista se retrouve rapidement sous le feu des critiques. Beaucoup plus lourd que Windows XP, le système nécessite une config plutôt musclée. À ça s’ajoutent de multiples défauts de jeunesse en partie dus à une sortie précipitée : lenteurs de copie de fichiers, démarrage interminable, indexation des fichiers faisant mouliner les disques durs.

Windows 7

Fin 2009 Windows 7 assure la relève. Microsoft se base sur l’architecture de Vista et peaufine l’interface. Les thèmes font leur apparition et côté ergonomie, Aero Snap permet de rapidement mettre deux fenêtres côte à côte. Et c’est aussi depuis Windows 7 qu’on obtient un aperçu des onglets ouverts dans le navigateur, ou que l’on peut suivre l’évolution d’un téléchargement ou d’une copie de fichier.

Windows 8

Par la suite Microsoft mettra un peu d’eau dans son vin avec 8.1 ou Update 1, mais le mal est fait. Pour le grand public et certains experts, Windows 8 allonge la liste des versions de Windows décevantes.

Windows 10

Cette nouvelle mouture de Windows se caractérise par deux ergonomies distinctes pour s’adapter aux usages tactiles, ou à une utilisation bureau. Et bien sûr Windows 10, marque aussi le retour du Menu Démarrer ! Sous le feu des critiques, Microsoft fait machine arrière et ça, on ne s’en peindra pas ! Au menu on disposera aussi de bureaux virtuels et d’un gestionnaire de tâches revu et corrigé qui profitera au maximum de la surface de l’écran pour afficher un aperçu des fenêtres des applications actives.

Windows 10

A propos de Stephan Delbart

Technicien de formation et photographe passionné.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.