samedi , 23 mars 2019
Dernières nouvelles

Reuters ne veut plus de photographies au format RAW

Reuters interdit le RAW à ses freelances !

Reuters-no-raw

La plupart des photographes professionnels capturent leurs images au format RAW, un format brut de capteur, ce qui leur permet de pouvoir réaliser des retouches élaborées de leurs images.

Si la retouche est un passage obligé (ou presque) dans la photo artistique, elle ne l’est pas toujours dans d’autres domaines, en particulier la presse.

Reuters, une des plus grosses agences de presse au monde a annoncé à ses correspondants un changement de politique majeure dans la soumission d’images.

Dorénavant, l’agence demande aux photographes de réaliser des photos au format JPEG directement sur leur appareil et de les soumettre sans aucune retouche.

Il faut dire que ces dernières années on a eu droit de temps à autre à quelques scandales retentissants à cause de photos retouchées ou sorties de leur contexte (par exemple Giovanni Troilo pour son travail sur Charleroi au World Press).

Reuters veut les éviter au maximum même s’il sera impossible de se prémunir de toute manipulation.

A propos de Stephan Delbart

Technicien de formation et photographe passionné.

Un commentaire

  1. Cela peut se comprendre dans un domaine comme la presse ou on serait tenté de faire des retouches photos.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.